Un chalet au fond des bois - Lloyd Cox
Lloyd Cox

Un chalet au fond des bois

Un chalet au fond des bois - Lloyd Cox

Seuls quelques-uns de mes amis savent que je possède un chalet au fond des bois, et que son architecture est digne des pires films d’horreur. Après avoir traversé une longue allée bordée de chênes plusieurs fois centenaires, la demeure apparaît. Le concepteur aimait le néo-gothique, c’est évident. Tout en pierre, elle est surmontée de quatre clochers. Les voûtes qui ornent la façade sont reprises sur les côtés. Des statuettes, des loups sont sculptés dans les colonnes. J’ai eu une amie qui a été si impressionnée par ce châtelet qu’elle a réalisé de magnifiques photographies de ce lieu improbable. J’ai voulu créer la surprise, car l’intérieur est tout sauf austère. Les couleurs vives et les matières douces sont mises à l’honneur. J’ai divisé les grandes pièces pour avoir de plus petits espaces à décorer.

Il n’y a que la salle de bal que j’ai gardée dans l’état, une fois qu’elle a été restaurée. L’endroit n’avait pas été habité dans sa totalité pendant presque cinquante ans. Seule l’aile ouest continuait à abriter mon grand-oncle et un de ses amis. Les deux hommes ont vieilli et se sont éteints entre ces murs, plus de vingt ans avant que je prenne possession des lieux. Le notaire avait eu bien du mal à me retrouver, et j’ai été surpris de savoir que j’héritais de cette partie de ma famille. Je n’avais même jamais rencontré mon grand-oncle Joseph, qui m’avait légué sa demeure et toute sa fortune. En son hommage, j’ai gardé cette habitation, car je savais qu’il tenait beaucoup à ce que je ne la vende pas. 

Pour la décoration, ce fut au hasard d’une rencontre, lors de mon rendez-vous pour un Traitement des rides Rosemère, que j’ai eu la chance de parler avec Thierry. Il a tout de suite vu le potentiel de la bâtisse, et il m’a laissé lui expliquer l’esprit que je voulais lui insuffler. Avec courage, car je suis déterminé lorsque j’ai un projet, il m’a secondé dans les travaux de rénovation et il m’a conseillé. Sans lui, le manoir ne serait certainement pas le même. Même le jardin a été revisité par un paysagiste. Cet homme, à la grande expérience, a gardé une partie de la végétation sauvage, et il l’a mêlée avec des espèces de culture facile. Grâce à son intervention, le manoir est entouré, pendant toute la belle saison, de multiples espèces florales. La demeure impressionnante a été transformée.